Météo : préparez-vous à "un coup de chaud précoce" pour la semaine qui arrive

L'été s'en vient. Dès mardi, les températures devraient être supérieures aux normales saisonnières. Un coup de chaud sur toute la France, mais attention à ce changement brutal.

Une abeille butine un arbre en fleurs, à Mulhouse (Haut-Rhin), le 8 avril 2018.
Une abeille butine un arbre en fleurs, à Mulhouse (Haut-Rhin), le 8 avril 2018. (THIERRY GACHON / MAXPPP)

Gare au choc thermique ! Après un hiver particulièrement maussade, l'été devrait commencer à prendre ses droits dès cette semaine. Un épisode de chaleur va toucher toute la France, avec des températures comprises entre 24 et 26 °C dès mardi 17 avril. Patrick Galois, prévisionniste à Météo France, nous en dit plus sur la semaine ensoleillée qui nous attend.

Franceinfo : A quel temps doit-on s'attendre pour la semaine à venir ?

Patrick Galois : On va faire face à un temps à dominante ensoleillée. La journée en demi-teinte sera celle de lundi, avec quelques passages nuageux, sinon à partir de mardi le soleil va l'emporter largement. Et on s'attend à des températures en hausse entre mercredi et la fin de semaine ! Elles seront nettement plus élevées que les normales saisonnières puisqu'on atteindra des températures entre 24 et 26 °C, aussi bien au Nord qu'au Sud. On pourra même monter jusqu'à 28 °C localement.

Il va faire très doux toute cette semaine et a priori, on pourra avoir un temps qui revient dans les normales de saison la semaine suivante.Patrick Galois, prévisionniste à Météo Franceà franceinfo

Peut-on dire que l'été arrive en avance ?

Non, le terme "été" est un peu exagéré... Certes, localement, on pourra avoir des températures qui s'approchent de ce que l'on observe en été – autour de 25 ou 26 °C à Paris par exemple – mais si on avait du soleil comme ça en été, il ferait encore plus chaud. Et puis les nuits seront plus fraîches que ce qu'on connaît en plein été.

On aura des sensations très, très agréables et des températures très élevées pour la saison mais peut-être pas au niveau des records.Patrick Galois, prévisionniste à Météo Franceà franceinfo

Pour la période et pour la France, ces records sont plutôt de 28-30 °C. Par exemple, on avait observé 30 °C en avril 1949 à Paris ! A priori, on ne sera pas à ce niveau-là.

De telles températures sont-elle normales pour la saison ?

Oui, dans le sens où depuis le début de l'année, on a un excédent pluviométrique et on n'a pas trop l'habitude de voir des séquences ensoleillées depuis le début de l'hiver. Ceci dit, on est au cœur du printemps puisque le printemps météorologique correspond aux mois de mars, avril et mai.

C'est la caractéristique du printemps d'avoir à la fois des coups de froids tardifs et des coups de chaud précoces, donc c'est tout à fait normal.Patrick Galois, prévisionniste à Météo Franceà franceinfo

Ce sont des températures remarquables, mais qui sont typiques de ce qu'on observe d'habitude au printemps.

Est-ce qu'on ne risque pas un petit choc thermique avec ce mercure en hausse ?

Ce sont les risques du printemps : plus on a des bouffées de chaleur, plus la chute peut être brutale ! Pour l'instant, on ne s'attend pas à un retour radical à des températures basses pour la suite des événements. Dans les semaines qui viennent, on aura certainement des températures en dessous des normales saisonnières... et c'est normal si je puis dire ! On ne va pas garder ces niveaux de températures jusqu'à l'été. Mais il faut en profiter pleinement.