Eurozapping : Boris Johnson se lâche contre les dirigeants européens

Publié
Eurozapping : Boris Johnson se lâche contre les dirigeants européens
Article rédigé par
Eurozapping : Boris Johnson se lâche contre les dirigeants européens - franceinfo
France Télévisions
Comme chaque jour, le JT de franceinfo soir fait un tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C’est l’Eurozapping du jeudi 24 octobre.

A la une de l'actualité en Angleterre, coup d'éclat de Boris Johnson contre ses voisins européens. Il qualifie Vladimir Poutine de dictateur et refuse tout dialogue avec lui. Boris Johnson dénonce sur CNN Portugal, le comportement de ses voisins européens avant l'invasion russe de l'Ukraine : "Les Français étaient dans le déni jusqu'au dernier moment. Je vais vous dire quelque chose de terrible. Le point de vue allemand était que si cela devait se produire, ce serait un désastre et donc il était préférable que tout cela se termine rapidement et que l’Ukraine tombe". L'Allemagne a fermement démenti. L'ancien Premier ministre britannique s'en est aussi pris à l'Italie, jugée trop timorée. Un Boris Johnson en retrait de la politique, mais toujours offensif.

Pénurie de médicaments en Espagne

En Espagne, trouver des médicaments se transforme en parcours du combattant. 600 références sont concernées par une pénurie de médicaments, dont des antibiotiques comme l'amoxicilline ou des produits contre le diabète. En cause, des problèmes de fabrication liés au manque de papier et de carton pour les emballages, ainsi qu'une forte augmentation de la demande, puisque les virus hivernaux sont arrivés plus tôt cette année. Des réseaux de communication ont été mis en place par les pharmaciens pour localiser plus facilement les médicaments manquants.

Au Danemark, les refuges animaliers affichent complet. Dans ce refuge danois, toutes les places sont occupées. Certains sont même obligés de refuser des animaux abandonnés par leurs propriétaires. À cause de l'inflation et de la crise énergétique, les familles ont du mal à tenir leur budget pour s'occuper de leurs animaux. Pour cette raison, les demandes d'adoption se font rares, mais heureusement certains se laissent tout de même tenter par un compagnon à quatre pattes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.