Iran : une répression toujours plus sévère face aux manifestations

Publié
Iran : une répression toujours plus sévère face aux manifestations
FRANCEINFO
Article rédigé par
M. Delpech - franceinfo
France Télévisions

En Iran, mercredi 26 octobre, ils étaient des milliers à défier les dispositifs de sécurité renforcés mis en place par les autorités, qui ont répondu par la force en tirant sur les manifestants.

Une scène extrêmement choquante s'est déroulée à Salman ​Shahr, en Iran, mercredi 26 octobre. Sur le siège passager d'une voiture, une femme de 35 ans est témoin d'une fusillade, avant d'être abattue elle aussi. Son téléphone est tombé, alors qu'il était encore en train d'enregistrer. La répression est toujours plus sévère et meurtrière. Le même jour, à Saghez (Iran), ils étaient des milliers à défier les dispositifs de sécurité renforcés qui ont été mis en place par les autorités.

Un deuil traditionnel de 40 jours pour Mahsa Amini

Dans la ville d'origine de Mahsa Amini, tous sont venus célébrer la fin du deuil traditionnel de 40 jours de cette Kurde iranienne de 22 ans, décédée le 16 septembre dernier après avoir été arrêtée par la police des mœurs. Sur des vidéos mises en ligne par les militants, une foule dense ignore la fermeture des routes pour se rendre en voiture, à moto ou à pied sur la tombe de la jeune femme, dont la mort a déclenché une vague de protestations sans précédent dans le pays. Après cet hommage, les autorités ont tiré sur les manifestants. Depuis le début de la contestation, 250 personnes auraient été tuées, selon les ONG.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.