François Ruffin, une figure de gauche qui agace autant qu'elle fascine au sein de la France insoumise

Le député picard clive son camp avec certaines prises de position. Son niveau de popularité est au plus haut, mais chez les Insoumis, on aimerait qu'il rentre dans le rang.

Article rédigé par
Victoria Koussa - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le député de la Somme François Ruffin, à l'Assemblée nationale le 31 octobre 2022. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Idole de la gauche ou futur ostracisé ? François Ruffin irrite de plus en plus au sein de La France insoumise. Avec ses prises de position, son niveau de popularité talonne désormais celui de Jean-Luc Mélenchon, d'après une récente enquête d'opinion. Mais ce n'est pas si simple, dans les rangs du mouvement.

>> Affaire Adrien Quatennens : "Jean-Luc Mélenchon a confondu l'amitié avec la réaction politique d'un dirigeant" de parti, analyse François Ruffin

C'est qu'il leur glisse entre les doigts ! On l'appelle "l'électron libre". "Il est très, très perso", s'agace une députée LFI. Le collectif ? Ce n'est pas son truc. À en croire ses collègues insoumis à l'Assemblée nationale, le député de la Somme est souvent absent "dans l'hémicycle, en commission".

"Nous, on est les bêtes de somme qui finissons à minuit, à trois heures du matin, lui fait ses livres et ses interviews"

Une députée LFI

à franceinfo

Dans son dernier livre justement, le dixième depuis son élection en 2017, dans les médias aussi, François Ruffin met les pieds dans le plat depuis la rentrée. Immigration, insécurité, assistanat : ses positions divisent ses pairs. Un cadre insoumis de poids estime que cette attitude le dessert à l'intérieur du groupe. Pour un autre, le Picard a clairement des ambitions personnelles, "il essaie de s'affirmer pour la suite", comprenez l'élection présidentielle de 2027.

La forme, François Ruffin admet la peaufiner. Il l'a d'ailleurs confié à franceinfo, il essaie d'être sage. "Il ne veut plus être le trublion de l'Assemblée", assure l'un de ses proches. Objectif : se donner plus de crédibilité, quitte à enfiler le costume de candidat avant l'heure.

"Il réconcilie la fonte des glaces et la lutte des classes"

François Ruffin fascine. À tel point qu'à gauche, mais pas que, beaucoup ont décortiqué L'Obs du 10 novembre pour déchiffrer l'énigme. Le député-journaliste, qui pose en Une de l'hebdomadaire, le visage apaisé, dans un costume bleu marine, appuyé contre un mur, y dévoile sa vision de la gauche. "Son analyse est intéressante, il est une voix importante dont on a besoin", reconnaît un élu socialiste. 

"François peut devenir un leader de gauche, il ne fait pas semblant. Tu lis à travers son regard, ses yeux quand il est heureux, triste ou en colère. Il aime les gens."

Un député communiste

à franceinfo


D'après ce député communiste, celui qui dit vouloir incarner la social-démocratie sait parler à tout le monde : "Il réconcilie la fonte des glaces et la lutte des classes".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France insoumise

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.