Plaintes des familles de résidents, situation financière, recrutement... Ce qu'il faut retenir de l'interview de Laurent Guillot, directeur général d'Orpea

écouter (26min)

Le directeur général du groupe Orpea était l'invité du "8h30 franceinfo" mercredi 23 novembre 2022

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 

Laurent Guillot, directeur général d'Orpea, était l'invité du 8h30 franceinfo, mercredi 23 novembre 2022. Plaintes des familles de résidents, situation financière, recrutement...... Il répondait aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Plaintes des familles de résidents : "On ne les a pas encore contactées"

"54 plaintes de familles de victimes sont enregistrées et elles impliquent une quarantaine d’Ehpad" avait indiqué une source proche de l'enquête pour maltraitance institutionnelle qui vise Orpea. Laurent Guillot confirme le nombre des établissements visés par l'enquête et qu'il a pris un engagement, "celui de la transparence totale". "On n’a pas encore contacté les familles, parce que la justice fait son travail, nous sommes soumis à ses règles", explique-t-il. "Nous le ferons dans le cadre qui est celui choisi par les familles". Des familles qui n'ont pas retiré leur aïeul des Ehpad du groupe selon le DG d'Orpea : "C’est marginal. Les personnes qui sont chez nous ont envie de rester et sont bien traitées chez nous. On n’a pas eu de départ."

Selon le nouveau patron du groupe, arrivé il y a quatre mois, ces maltraitances n'existent plus. "Il n’y a plus de rationnement de nourriture. On a donné notamment l’autorisation, la capacité, et plus d’autonomie aux directeurs d’établissements. Ces cas ont pu exister par le passé, ils n’existent plus aujourd’hui", précise Laurent Guillot, qui nie toute limite fixée du nombre de couches par résident.

Situation financière d'Orpea : il faut "solder le passé"

Endetté de 10 milliards d'euros, le groupe Orpea a finalement accepté de rembourser à l'État 55,8 millions d'euros de subventions publiques, une somme pourtant contestée pendant plusieurs mois. "C’est une décision personnelle que j’ai prise, pour solder le passé", affirme Laurent Guillot, qui assure qu'"il n’y a aucun lien" entre cette décision et le fait de percevoir grâce à ce remboursement l'aide financière de la Caisse des dépôts, bras financier de l'État.

Recrutement : "800 personnes recrutées en CDI tous les mois depuis septembre"

Malgré la dette colossale, il n'y aura pas de menace sur les salaires, promet le DG d'Orpea, alors que le recrutement continue de se faire au sein du groupe. "Nous nous sommes mis sous la protection du tribunal de commerce, ça permet de protéger les salariés, les fournisseurs, les résidents sur cette période", rappelle Laurent Guillot. "Depuis le mois de septembre, je m’étais engagé à recruter 550 personnes par mois sur tous les mois de l’année, et 800 l’année prochaine. Depuis septembre, nous avons réussi à recruter 800 personnes en CDI tous les mois, dont à peu près la moitié sont des personnels soignants".

Retrouvez l'intégralité du "8.30 franceinfo" du mercredi 23 novembre 2022 : 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.