Urgences : des services surchargés et des personnels acculés

La progression de l'épidémie de grippe a accentué l'activité au sein des services d'urgences, déjà surchargés d'habitude.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans le flux incessant de patients, à l'accueil des urgences, beaucoup de personnes âgées, un peu perdues dans cet univers sous tension. "Ce sont des gens qui ont souvent un certain isolement, qui sont souvent seuls à la maison. Des problèmes sociaux qui s'ajoutent à cela. Une personne jeune peut rentrer chez soi, elle se débrouillera avec la grippe. Une personne âgée, isolée, ne le pourra pas", explique la docteure Catherine Le Gall, chef du service des urgences de l'hôpital d'Argenteuil (Val d'Oise).

95 000 personnes soignées aux urgences en 2017

La patronne des urgences se sent parfois autant chef de garde que médecin. Épidémie hivernale, lendemain de fête, pénurie de médecins généralistes... son service frôle la saturation. Impossible de pousser les murs, alors, on aménage les lieux. Certains patients sont un peu à l'étroit, mais aucun n'est relégué au fond d'un couloir. Deux personnes se partagent par exemple un box à l'aide des écrans d'intimité. Mais la salle d'attente ne désemplit pas. Quelquefois, les nerfs des patients lâchent et ce sont les secrétaires des services qui en font les frais. Pour les personnes dont le passage aux urgences nécessite une hospitalisation, il faudra encore prendre son mal en patience. Du matin au soir, l'équipe médicale recherche des lits disponibles dans les services de l'hôpital. Les places se libèrent au compte-goutte. Malgré ces difficultés, ces équipes ont accueilli, soigné et réconforté 95 000 personnes en 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
41.000 passages aux urgences pour grippe ont été recensés l\'an dernier en France
41.000 passages aux urgences pour grippe ont été recensés l'an dernier en France (PHILIPPE LOPEZ / AFP)