Santé : l'amoxicilline, l’antibiotique le plus prescrit en France, risque d'être difficile à trouver

L'amoxicilline, l’antibiotique le plus prescrit en France, connaît de "fortes tensions d'approvisionnement", prévient l'Agence nationale de sécurité du médicament. Une pénurie qui menace jusqu'au mois de mars.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Face au risque de pénurie d'amoxicilline, l'Agence nationale de sécurité du médicament préconise des durées de traitement réduites, le 18 novembre 2022. (JULIO PELAEZ / MAXPPP)

L'amoxicilline, l’antibiotique le plus prescrit en France, "fait l'objet de fortes tensions d'approvisionnement en France, qui pourraient durer jusqu'en mars 2023", indique l'Agence nationale de sécurité du médicament, vendredi 18 novembre à franceinfo. L'ANSM assure mettre "tout en œuvre" pour "sécuriser la situation" et "garantir les besoins des patients". L'ANSM et le ministère de la Santé doivent communiquer sur le sujet dans la matinée.

>> Les pénuries de médicaments ont pris de l'ampleur en France : on vous explique pourquoi en cinq graphiques

Les difficultés touchent particulièrement les "formes buvables", à savoir les poudres à diluer pour les enfants. L'ANSM tente actuellement de trouver des solutions. Elle prévoit de demander aux médecins d’être vigilants sur la prescription de ce médicament utilisé contre les otites, les angines, les sinusites, les abcès dentaires ou encore les cystites, en leur préconisant d’en prescrire moins longtemps aux patients.

Une pénurie européenne

Pour éviter la rupture totale de stock, l’Agence de sécurité du médicament a déjà imposé aux pharmaciens un nombre maximum de boites pouvant être achetées par les patients. Elle a également demandé aux laboratoires qui fabriquent de l’amoxicilline en France d'augmenter leur production, en attendant d'identifier de nouvelles filières d’importation depuis l'étranger.

Cette pénurie "concerne toute l'Europe", précise l'ANSM. Elles sont la conséquence d'une "augmentation très importante de la consommation en antibiotiques" et d'une production industrielle qui n'a pas retrouvé sa capacité d'avant Covid-19.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médicament

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.