Cet article date de plus de neuf ans.

Sauter le petit-déjeuner entraînerait des risques cardiaques accrus

Les hommes qui ne prennent pas de petit-déjeuner ont 27 % de risque supplémentaire d'avoir des problèmes cardiaques. C'est la conclusion d'une étude réalisée par l'Ecole de Santé publique de Harvard sur 27.000 hommes âgés de 45 à 82 ans.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (© adam121 - Fotolia.com Autre)

Messieurs, sachez-le : si vous faites partie des hommes (un sur quatre en France) qui ne déjeunent pas le matin, vous prenez des risques. 27%, précisément, de risques supplémentaires de subir une crise cardiaque ou de mourir d'insuffisance coronarienne que ceux qui prennent le temps de prendre un petit-déjeuner, selon une étude de l'Ecole de Santé publique de Harvard.

Ce n'est pas que le café-crème ou la tartine beurrée protège particulièrement des maladies cardio-vasculaires. Mais "sauter" le petit-déjeuner serait le révélateur d'une hygiène de vie dégradée : selon les chercheurs de Harvard, les hommes qui ne "petit-déjeunent" pas ont tendance à être plus jeunes, et surtout "à être souvent des fumeurs, travaillant à temps plein, célibataires, ayant moins d'activité physique et buvant davantage d'alcool".

Conclusion de l'étude : faire l'impasse sur le repas du matin "peut conduire à certains risques, comme l'obésité, l'hypertension, un fort taux de cholestérol et de diabète, ce qui peut à terme amener à une crise cardiaque". Pensez-y demain matin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.