Cet article date de plus de huit ans.

Calais : une rixe entre 200 migrants fait au moins sept blessés

Une rixe entre 200 migrants afghans et africains a éclaté ce samedi à Calais, faisant au moins sept blessés. Les montées de tension entre communauté sont de plus en plus fréquentes.
Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
  (Les conditions de vie des migrants créent des tensions, explique la maire de Calais. © Maxppp)

Des bagarres entre migrants afghans et africains ont éclaté dans la nuit de vendredi à samedi à Calais, a-t-on appris ce samedi auprès de la préfecture du Pas-de-Calais.

Environ deux cents migrants se sont affrontés au milieu de la nuit, les CRS présents sur place devant intervenir dans la zone des Dunes pour les séparer. Sept migrants ont été légèrement blessés. Le calme était revenu samedi a confirmé une source policière.

Montées de tension

Des montées de tension entre communautés sont assez fréquentes à Calais depuis que le nombre de migrants désirant se rendre en Grande-Bretagne a beaucoup augmenté. "En général, ces bagarres sont provoquées par des guerres de territoires. Et les conditions dans lesquelles les uns et les autres vivent depuis plusieurs semaines ne sont pas favorables à l'apaisement des tensions ", explique la maire de Calais, Natacha Bouchard.

"Les conditions dans lesquelles les uns et les autres vivent depuis plusieurs semaines ne sont pas favorables à l’apaisement des tensions" (La maire de Calais)
écouter
A LIRE AUSSI ►►► Calais : ouverture d'un hangar pour protéger les migrants du froid

Selon, la préfecture, ils sont actuellement environ 2.300 migrants, majoritairement des Soudanais et des Érythréens. Un accueil de jour doit ouvrir prochainement, qui permettra des distributions de repas chauds et disposera de sanitaires. Un accueil de nuit fonctionne lui en cas de déclenchement du plan grand froid. Il a été ouvert le 26 décembre et vient d'être fermé car les températures sont à nouveau positives.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.