Énergie : les délestages inquiètent dans les écoles

Publié
Énergie : les délestages inquiètent dans les écoles
Article rédigé par
J. Helion - France 2
France Télévisions
La possibilité de coupure de courant dans les classes cet hiver inquiète.

Dans une école de Norges-la-Ville, près de Dijon (Côte-d'Or), les possibles coupures de courant sont une onde de choc qui inquiète les parents d'élèves. "Comment vont faire les parents qui travaillent ? Mon employeur ne va pas me laisser des heures pour garder mon enfant au chaud à la maison", confie une mère. "Je trouverais une solution : mes parents ou mes beaux-parents. Mais cela va être compliqué sinon", précise une autre. Selon le ministre de l'Éducation, en cas de panne de courant, les enfants n'iront pas à l'école le matin.

La ville compte sur sa chaudière à gaz

Ces délestages pourraient impacter l'activité scolaire, mais aussi périscolaire, comme la cantine. Alors le maire de la commune de Norges-la-Ville compte sur sa chaudière à gaz pour assurer la continuité des cours. "Les classes ouvrent, elles, à neuf heures pratiquement. La clarté est là. On peut surchauffer les classes avant et éventuellement maintenir l'école si besoin", précise Denis Mailler le maire de la cité. Le gouvernement assure que les coupures de courant seront limitées. Un seul établissement ne fermera pas plus de trois fois cet hiver.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.