Santé : selon une étude, plus d'un milliard de jeunes s'exposerait à une perte d'audition

Publié Mis à jour
Santé : selon une étude, plus d'un milliard de jeunes s'exposerait à une perte d'audition
Article rédigé par
V. Heurtel, F. Prabonnaud, T. Leriche, A. Sarlat, A. Gouty, A. Boulet, L. Barbier - France 2
France Télévisions
Une étude scientifique met en évidence qu'un milliard de jeunes pourrait, à terme, souffrir de problèmes d'auditions. Explications.

Une étude devrait inciter les Français à baisser le son en boîte de nuit, aux concerts et sous les écouteurs. Sur 19 000 jeunes interrogés, la moitié reconnaît écouter la musique trop fort. Cette habitude a des conséquences sur l'appareil auditif. Olympe 4 000, une DJ de 27 ans, a gardé des séquelles : elle souffre d'acouphènes au quotidien.  

Un capital auditif qui ne se régénère pas 


Comme elle, plus d'un milliard de jeunes s'exposerait à une perte d'audition. "Vous avec un capital auditif, comme vous avez un capital soleil pour la peau. Une fois que vous avez utilisé ce capital auditif, il ne se régénérera pas", rappelle Philippe Metzger, audioprothésiste. Plus le niveau sonore est fort, plus il faut limiter le temps d'exposition. Sous des écouteurs à 80 décibels, il ne faudrait ainsi pas dépasser 40 heures d'écoute par semaine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.