Marseille-Tottenham : battu par les Spurs, l'OM dit adieu à l'Europe

Après une première période probante, les Phocéens ont craqué (1-2), mardi, face aux Spurs de Tottenham.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Alexis Sanchez lors de Marseille-Tottenham en Ligue des champions, le 1er novembre 2022. (AFP)

Ils avaient absolument besoin d'une victoire. Ils ont d'ailleurs cru la tenir, mais comme lors de leurs deux précédentes campagnes de Ligue des champions, les joueurs de l'Olympique de Marseille voient leur aventure s'arrêter dès la phase de groupes. Dans son stade Vélodrome, l'OM a été battu par Tottenham (1-2), mardi 1er novembre.

Après avoir parfaitement entamé le match, les Marseillais ont été renversés dans le second acte. Tête baissée, obsédés par la victoire, ils ont été punis à la dernière seconde par un but en contre de Pierre-Emile Hojbjerg (90e+4), qui les élimine de toute compétition européenne. Le dénouement est cruel car la victoire de Francfort contre le Sporting (2-1), dans l'autre match du groupe, leur aurait permis de disputer la Ligue Europa en cas de match nul.

Tottenham s'est réveillé

Outre cette erreur qui coûte cher en fin de rencontre, Marseille pourra nourrir de gros regrets. À deux reprises, le match a failli tourner en leur faveur dans les dix dernières minutes, Ivan Perisic s'interposant sur la frappe d'Alexis Sanchez (83e), et Sead Kolasinac manquant de peu le cadre, d'une tête à bout portant (87e). On retiendra surtout que la rencontre a basculé quand Tottenham a décidé de sortir de sa torpeur, après une première période délibérément passée à défendre devant sa propre surface, se sachant qualifié en cas de match nul.

L'ouverture du score de Chancel Mbemba sur corner, dans le temps additionnel de la première période (45e+2), a réveillé les hommes d'Antonio Conte, qui ont alors tenté leur premier tir au bout de 52 minutes de jeu (45e+7). Au retour des vestiaires, on n'a pas retrouvé cette équipe conquérante, qui confisquait le ballon. Comme si l'ouverture du score lui avait fait réaliser qu'elle pouvait perdre gros et à force de craindre un dénouement cruel, ce dernier s'est produit.

"C'est une énorme déception, on ne peut s'en prendre qu'à nous-même. On a poussé pour marquer un deuxième but, mais on aurait dû garder ce 1-1. Il y a eu un manque de communication et d'expérience sur cette fin de match. On ne peut s'en prendre qu'à nous-même. C'est un résultat catastrophique tout simplement", a reconnu Mattéo Guendouzi au micro de Canal+.

Pour la troisième campagne consécutive en C1, après 2013-2014 et 2020-2021, l'Olympique de Marseille termine dernier de son groupe. Il faudra au moins ajouter un an de plus aux onze qui se sont écoulés depuis la dernière apparition du club phocéen en huitièmes de finale de la plus prestigieuse compétition européenne de football (2011-2012).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.